Vous êtes nombreux à nous poser des questions sur les tendances immobilières en Île-de-France et plus particulièrement à Paris. Michael La Rocca, fondateur de l’agence l’Immobilier sur Mesure à Vincennes, répond à toutes vos interrogations.

Comment ont évolué les prix après le confinement ?

Nous attendions une baisse des prix qui n’est jamais venue. Les indices au mètre carré ont continué d’augmenter, comme avant le confinement. Seuls les biens un peu moins « qualitatifs » (moins lumineux, avec travaux, en rez-de-chaussée) ont vu leur prix baisser.

prix immobilier post confinement

Qu’attendre des prix immobiliers d’ici la fin d’année 2020, en Île-de-France ?

Nous pensons que les prix de l’immobilier ne vont pas baisser d’ici la fin de l’année : au contraire, la tendance est toujours à la hausse en Île-de-France, avec des biens qui s’échangent toujours plus cher. A Paris, notre estimation ne débutera jamais à moins de 10 000 euros le mètre carré.



Craignez-vous une bulle immobilière spéculative à Paris ?

Il y a actuellement moins d’acheteurs, mais rien qui laisse penser à une bulle spéculative : le marché est porté par une demande qui reste extrêmement forte et une offre limitée. Il est donc logique que les prix grimpent. Cette tendance est conforme à la réalité du marché immobilier francilien actuellement.

Quels conseils donneriez-vous aux vendeurs immobiliers en Île-de-France actuellement ?

Pour les vendeurs, la question principale reste l’optimisation du prix de vente pour tirer le meilleur prix de son bien. Mais il s’agit également de préparer son bien convenablement pour la vente, soit avec des travaux importants, soit par du home-stagging peu onéreux mais efficace.



Quels conseils donneriez-vous aux acheteurs immobiliers en Île-de-France actuellement ?

Il y a actuellement de jolies affaires à réaliser sur le marché francilien actuellement. Pour cela, il s’agit de rester en veille quotidienne en n’hésitant pas à faire appel aux bases de données des agences immobilières, en plaçant des alertes sur les sites d’annonces immobilières et en visitant un maximum de biens.